top of page
Rechercher

Refouler sa légèreté et son humour par peur de paraître incompétent(e)

Penser que paraître sérieux en fronçant les sourcils ou en utilisant des mots rares et des tournures de phrase alambiquées nous rend compétent fait partie des plus grands freins à l’expression de soi.


A quel moment on s’est dit qu’une voix éteinte et un ton docte nous donnait de la prestance alors que ce n’est pas notre timbre naturel ?


J’ai moi-même tendance à moduler ma voix dès que je dis quelque chose que mon mental a validé comme « intelligent » ou « érudit ».


A quel moment l’espièglerie est vue comme de l’insolence, ou dérange parce que les questions d’un esprit curieux deviennent trop pointues et que ça met l'interlocuteur en porte-à-faux ?


Souvent, les personnes se « retirent » émotionnellement pour raconter ce qu’elles ont lu, vu, appris en pensant qu’en faisant cela, on les écoutera plus et on les prendra plus au sérieux. Alors que c'est l'inverse : la liberté de ton, les émotions qu’elle véhicule favorisent les échanges et l’apprentissage. On ne retient que ce que ce qui nous touche.


La compétence et la personnalité sont 2 choses différentes, la confusion inconsciente entre les deux peut générer l’étouffement d’une partie structurelle de Soi. Pour commencer à reconnecter son authenticité, créer de l’espace pour sa partie espiègle, taquine ou tout simplement superficielle est essentielle.


Nous ne pouvons pas aller à l’encontre de notre dualité, plus vite nous l’accepterons, moins de dissonances nous aurons (Yoda sort de ce corps ;-))


J’ai particulièrement ramé sur cette séance, car j’avais pas mal de résonance, mais je suis fière d’avoir relevé ce défi de conscience, merci :-)


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page