top of page
Rechercher

Le défi de ressentir le plaisir de faire...

Accepter de ressentir sa vie au moment où on la vit et non en se souvenant du passé ou en anticipant l’avenir est le seul moyen d’être authentique et vrai. Parce qu’en étant présent à soi et à ses émotions, on ne peut plus se mentir à soi-même.


Le plaisir de faire remplace le plaisir du résultat, lequel n’est d’ailleurs pas du plaisir ou de la joie mais plutôt une sorte de soulagement d’avoir réussi à traverser un moment déplaisant en engourdissant notre être pour ne pas trop sentir à quel point ça ne nous convenait pas. Ca peut fonctionner sur le court terme, mais pas trop longtemps.


Les vacances deviennent ainsi le graal qui justifie qu’on ne s’écoute pas pendant plusieurs mois (voire année). Autre exemple : le ménage fait à toute vitesse, complètement anesthésié(e) et dont on ressort plein(e) de bleus et de bosses. Les témoins d’un repos bien mérité ?

Idem pour la retraite.


La clé est de trouver ce qui nous donne du plaisir au quotidien et de construire une vie professionnelle ET personnelle en le cultivant et en l’actualisant régulièrement.

Malheureusement, avec la mode des « missions de vie » beaucoup de gens oublient et délaissent leur vie personnelle en vivant de leur passion et en pensant que cette dernière nourrira tous les aspects de leur être. C’est faux car c’est insuffisant et trop rigide pour les êtres de conscience que nous sommes.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page