top of page
Rechercher

Le défi d'honnêteté envers soi-même (ou de responsabilisation)

C’est un défi très beau et difficile à la fois, mais c’est un passage obligé si on veut accéder à plus de liberté et d'épanouissement.

Parce que la mauvaise foi s’installe très facilement si on ne prend pas ses responsabilités dans l’intéraction que l’on a avec les autres.


Responsable ne veut pas dire coupable. Pour comprendre la différence on peut utiliser l’image des pourcentages :

- quand on se sent coupable on croit qu’on porte les événements et les relations à 100%. L’autre n’existe plus car il est déresponsabilisé par votre culpabilité.

- Quand on est responsable, on accepte de porter les événements et les relations à 50%, on laisse la place à l’autre, à son libre-arbitre et là, la relation peut être nourrissante car pleine de surprises.


Par exemple, si on est régulièrement déçu par les gens, accepter qu’on prend trop de place et qu’on bloque le flux de vie et les relations parce qu’on a peur de se faire avoir par exemple ou parce que le mouvement de la vie nous échappe et qu’on ne supporte pas de ne pas comprendre, c’est être honnête avec soi-même.


De mon côté, ces séances m'ont montré mon côté "ambitieux" que je ne voulais pas voir ;-)


Si vous avez envie de relever ce défi mais que vous ne savez pas comment faire et que vous êtes bloqué(es), je peux vous accompagner dans votre processus de responsabilisation.


5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page